Changeur de gibier artificiel pour le traitement du diabète – Ivanhoe Broadcast News, Inc.

SAN FRANCISCO, Californie (Ivanhoe Newswire) – La technologie pourrait changer la vie des diabétiques de type 1, une maladie où le pancréas produit peu d’insuline, voire pas du tout. Les médecins saluent le soi-disant “artificiel pancréas »en tant que Jeu changeur pour des millions de personnes atteintes de la maladie.

Pour Jamie Kurtzig, 13 ans, et sa mère Sara, vérifier son taux de glycémie pendant la journée est une routine. Ils le font depuis qu’elle a reçu un diagnostic de diabète de type 1 à tout juste 19 mois. Le problème est la nuit si la glycémie chute, Jamie pourrait facilement avoir une crise, ou pire, tomber dans le coma.

Mais cet appareil, juste sous l’épaule de Jamie, change tout cela. Surnommé un pancréas artificiel ou système d’administration d’insuline en boucle fermée, il vérifie niveaux de glucose toutes les cinq minutes et alerte sans fil la pompe de Jamie, qui distribue ensuite la dose d’insuline correcte.

Bruce Buckingham, MD, professeur de pédiatrie (endocrinologie) à l’hôpital pour enfants Lucile Salter Packard en Californie, a expliqué: «Il s’agit d’une analogie de voiture: vous conduisez, mettez le gaz, freinez et faites le tour, et ce n’est pas une voiture de pilote automatique. “

Pour les diabétiques pédiatriques, 75% de toutes les crises surviennent la nuit. Les chercheurs espèrent que le pancréas artificiel diminuera considérablement ces chiffres. Le système n’est pas une option pour la plupart des personnes atteintes de diabète de type 2, la forme la plus courante de la maladie.

CONTEXTE: Il existe un lien direct entre le diabète et le pancréas. Le pancréas aide à digérer les aliments, et si le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou si le glucose s’accumule dans le sang, il peut laisser des cellules sans aucune énergie. Lorsque le glucose s’accumule dans la circulation sanguine, il peut en résulter une hyperglycémie pouvant entraîner des symptômes tels que la nausée, l’essoufflement ou la soif. L’hypoglycémie résulte d’un faible taux de glucose et peut entraîner des tremblements, une perte de conscience et des vertiges. Ces deux conditions peuvent altérer la vie de ceux qui en souffrent. Le diabète de type 1 s’attaque aux cellules bêta qui produisent de l’insuline dans votre pancréas et peut en fin de compte causer des dommages permanents au pancréas. Dans le cas du diabète de type 2, cependant, le pancréas peut encore produire de l’insuline mais pas suffisamment pour fonctionner complètement.

TRAITEMENT STANDARD: Pour traiter le diabète, l’une des meilleures choses à faire est de vérifier taux de sucre dans le sang et s’assurer qu’ils atteignent un objectif défini par le médecin du patient. Avec le diabète de type 1, le pancréas ne fabriquant plus d’insuline, il faut s’injecter le bon dosage ou être assisté par une pompe continue. Il est important de ne pas arrêter la pompe au milieu d’une administration d’insuline, et il ne faut pas dépasser une heure à une heure sans insuline. Vivre avec la maladie se traduit par un contrôle continu de sucre dans le sang les niveaux et les dosages quotidiens des injections pour maintenir les niveaux dans la plage de sécurité.

NOUVELLE TECHNOLOGIE: Un pancréas artificiel peut aider les personnes atteintes de diabète de type 1 à gérer leur taux de glucose. Le pancréas artificiel vérifie automatiquement la glycémie et libère la quantité d’insuline nécessaire en cas de besoin. L’appareil fonctionne à partir d’un smartphone ou d’une tablette et utilise un programme informatique pour le diriger. Il n’y a qu’un seul type d’artificiel pancréas, et on l’appelle le «système hybride». Le système comprend un capteur attaché au corps pour mesurer les taux de glucose toutes les cinq minutes, ce qui donne ou retient automatiquement l’insuline via un cathéter fixé au corps. Parce que le système est hybride, il n’est pas entièrement automatique. Cela signifie que le patient qui l’utilise doit confirmer manuellement les doses d’insuline. Les chercheurs se penchent actuellement sur un système à boucle entièrement fermée pour donner des quantités d’insuline correctes sans intervention humaine.

PLUS DE STANFORD ENFANTS: «Le dispositif est le système MiniMed® 670G de Medtronic – le premier système en boucle fermée hybride approuvé par la FDA… Le système est approuvé par la FDA pour le traitement des personnes atteintes de diabète de type 1 de 14 ans et plus. Jamie faisait partie de l’essai pour tester le système chez les enfants atteints de diabète âgés de 7 à 14 ans. Elle est en fait l’une des très rares de son âge à avoir ce système.