examen des concerts cher mgm port national plus que spectacle concert – fois washington

Avec cela, Cher, maintenant 70, lancé dans le cœur de son spectacle au Théâtre du MGM National Harbor vendredi soir, ce qui prouve que si l’âge peut être juste un nombre, et que le temps a en effet son chemin avec nous tous, l’esprit de la joie musicale et le professionnalisme qui a accompagné son demi-siècle longue carrière showbiz continuera aussi longtemps qu’elle le souhaite à.

Et à en juger par la foule de fans enthousiastes réunis sur le lieu de 3000 places au casino sur les rives du Potomac à Oxen Hill, Maryland, ils continueront à apparaître aussi longtemps qu’elle le fait.

L’ouverture de son « classique Cher » mini-résidence au National Harbor MGM – avec des dates en Mars, Août et Septembre – la diva a pris la scène vendredi soir soutenue par un groupe de cinq musiciens et une troupe de danseurs de sauvegarde comme elle a chanté son chemin à travers une revue de quelques-uns de ses plus grands succès ainsi que des couvertures surprise.

Le spectacle de Cher, qui est rebondissant de son autre lieu de résidence au Théâtre Parc à Monte Carlo à Las Vegas tout au long de 2017, est rien d’une production à grande tente, avec des numéros de danse strictement chorégraphié, les chances de costumes et effets spéciaux tels que un éléphant animatronique faire une apparition dans le spectacle au cours de la chanson « Gayatri Mantra. »

Ceci est, il faut dire, pas un concert, mais un spectacle, ce qui signifie « Classic Cher » est beaucoup moins sur la performance en direct spontanée que par le livre production consultants en anesthésiologie. Ce qui est bien, car il est incroyablement bien exécuté et géré par des professionnels, mais tout comme les concerts de Madonna, le spectacle est mis en scène vers le bas l’élément meilleur meilleures écoles pour Anesthésiologie. C’est en effet théâtralité de style Vegas, bien fait, mais il ne permet malheureusement pas d’une connexion plus entre l’artiste et le public.

Alors que le rideau ouvert, Cher est descendu du plafond du théâtre sur une civière dans une robe bleue et une grande perruque de cheveux noirs comme elle se lance dans « World Woman ». Inscrit au stade par son équipe de secours, Cher se pavanait dans la mode diva classique, à le plus grand bonheur de l’anesthésie clinique participants Barash 7ème édition pdf. Cependant, elle semblait avoir oublié de tenir le microphone assez près son visage pour ne pas ruiner l’illusion qu’elle était en grande partie synchronisation labiale le numéro d’ouverture – pas que ses fans semblaient à l’esprit.

Cependant, plus profondément dans l’ensemble, sa voix étaient heureusement mieux sur l’écran, et même elle semblait l’auto-tune est limitée comme trouver son groove sur « Strong Enough » et « tout ou rien ».

Ce fut à ce moment que Cher a pris une pause pour venir de la scène et remercier ses fans de continuer à sortir au fil des décennies ce qui est anesthésiologie. Elle raconta une anecdote au sujet de tourner 40 en 1986, et de recevoir un appel de Jack Nicholson prétendant qu’elle était peut-être trop vieux et peu attrayants pour apparaître dans les « Les sorcières d’Eastwick » à côté de lui la American Board of Anesthesiology. La lutte contre les larmes, elle a ensuite bénéficié d’un gâteau d’anniversaire avec sa famille.

Insondables, qui était il y a trois décennies, et a attiré un tour chanteuse tonitruant d’applaudissements à dire à ses fans qu’elle est maintenant septuagénaire – et qui a conduit dans sa boutade « grand-mère ».

Elle semblait une note de désespoir à cette époque de sa vie, en disant qu’elle vivait dans un hôtel et avait une énorme facture pour son université de séjour non payé michigan anesthésiologie. David Letterman lui avait invité sans cesse à son spectacle, mais elle l’avait repoussé pendant un certain temps – finalement consenti lorsqu’on lui a demandé ses producteurs à poney l’argent pour son séjour à l’hôtel description du poste d’infirmière anesthésiste. Elle a ensuite raconté l’histoire de son apparence plutôt notoire sur son émission, au cours de laquelle elle a eu quelques mots de choix pour l’ex-hôte « Late Night ».

Les envolées lyriques et danseurs de sauvegarde ont pris une banquette arrière lors d’une interprétation des « chansons des années 60 de Cher, deux d’entre eux ses célèbres duos avec son ex-mari Sonny Bono meilleures écoles de médecine pour Anesthésiologie. L’utilisation images d’archives de son ancien co-animateur de télévision – plus tard, le maire de Palm Springs et membre du Congrès républicain – Cher a chanté le long de vieux film de Bono sur « The Beat Goes On » et leur megahit « I Got bébé. »

La magie de la scène était de retour pour des chansons comme « Dark Lady » et « Bienvenue sur Burlesque, » celui-ci du film musical qu’elle a fait en 2010 aux côtés de Christina Aguilera conseil d’anesthésiologie. Comme elle l’avait fait entre airs précédentes, Cher déplacé costumes pour presque toutes les chansons, d’enfiler toutes sortes de coiffure et robes colorées pour chaque voyage qui a suivi à travers son catalogue sous forme de vidéos de son à travers sa carrière a joué entre les chansons.

Certains des épisodes les plus sincères Cher impliquait la réalisation des couvertures des œuvres d’autres artistes programmes de résidence en anesthésiologie. Elle a couru à travers une interprétation fougueuse, uptempo de « Tout ce que je veux vraiment faire » Bob Dylan au début de l’émission, puis plus tard, lors d’un changement de costume, des images roulées du Cher discuter son appréciation pour Elvis Presley – y compris la vidéo de son habillage comme le roi du rock à travers une interprétation uptempo de « Heartbreak Hôtel » – et parle de son penchant pour le son de Memphis.

Son pianiste a commencé alors l’ostinato unique de Marc Cohn de « Walking in Memphis » et Cher a émergé pour interpréter la chanson 1990 séminal avec son récit de voyage de Beale Street, Graceland et son choeur gospel soutien triomphant.

Pas fait avec un récit de voyage dans le temps, les danseurs de sauvegarde sont revenus pour l’aider sur le Beverly Everett doo-wop classique « Shoop Shoop Song (Il est dans son baiser), » qu’elle a également réalisé sur la bande originale de son film « Sirènes » de 1990.

De retour après un autre changement de garde-robe, Cher est apparu dans les accoutrements de ses vêtements fin des années 80, ne plus, après quoi elle se penchait dans une interprétation de haute énergie de son succès « Si je pouvais revenir en arrière, » la ballade rock 1989 dans lequel elle a chanté pour les chevrons à côté de la nostalgie qui a gardé la chanson balancer un favori du public depuis des décennies.

Le rideau fermé à la fin du coup, mais Cher et son ensemble est revenu à une offre au public un adieu fond sur la haute note de son 2001 complainte dansants « croire », une sorte de crooner pour le ciel qui sonnait une note d’optimisme les années qui ont suivi la mort du père de son fils, Chaz.

spectacle « classique » Cher peut être vu à la National Harbor MGM jusqu’à la fin de Mars. Et si la première salve d’ouverture de sa résidence sur le Potomac est une indication, les performances de l’âgé de 70 ans continueront d’apporter les publics passés, présents et futurs.