Hrs i codage élevé en ligne campus hebdomadaire mise à jour de la clinique – laboratoire ambulatoire, la pathologie et la radiologie codage

Les questions et réponses suivantes ont pour but d’aider les professionnels de la programmation et le personnel effectuant la fonction de codage à clarifier ces questions. Dans la mesure du possible, des avis publiés antérieurement par la clinique de codage de la CIM-9-CM ont été incorporés. Ce conseil s’applique aux services ambulatoires fournis dans les établissements hospitaliers et autonomes.

Un patient subit une chirurgie ambulatoire. UNE Lésion de la peau de la joue est enlevé chirurgicalement et soumis au pathologiste pour analyse. Le chirurgien écrit sur l’ordre pathologique, "Lésion de la peau." Le rapport de pathologie revient avec le diagnostic de "basal carcinome cellulaire." Un consultant en facturation de laboratoire recommande que le diagnostic du médecin traitant soit rapporté au lieu du diagnostic final obtenu par le pathologiste. En outre, un assureur suggère également que cette affaire soit codée "Lésion de la peau" le chirurgien ne connaissant pas la nature de la lésion au moment où le tissu a été envoyé en pathologie. Quel code le pathologiste devrait-il utiliser pour signaler sa réclamation?

Le pathologiste est un médecin et si un diagnostic est posé, il peut être codé. Il est approprié que le pathologiste code ce que l’on sait au moment de l’attribution du code. Par exemple, si le pathologiste a fait un diagnostic de base carcinome cellulaire, attribuer le code C44.319, Carcinome basocellulaire de la peau des autres parties du visage. Si le pathologiste n’avait pas trouvé de diagnostic définitif, il serait approprié de coder la raison pour laquelle le spécimen a été soumis, en l’occurrence, la lésion cutanée de la joue.

Un patient se présente à l’hôpital pour des radiographies ambulatoires avec un diagnostic sur les ordres du médecin concernant des calculs rénaux douteux. La radiographie abdominale révèle "néphrolithiase bilatérale avec calcul de staghorn." Aucune autre documentation n’est disponible. Est-il correct que l’installation indique le code N20.0, Calcul du rein, en fonction du diagnostic du radiologue?

Il est correct pour l’installation de signaler le code N20.0, Calcul du rein. Code au plus haut degré de certitude. Le radiologue est un médecin et, lorsque la radiographie a été interprétée par le radiologue, coder le diagnostic confirmé ou définitif. Directives officielles pour la codification et la notification des services ambulatoires de diagnostic Section IV. K., état, "Pour les consultations externes pour les tests de diagnostic qui ont été interprétés par un médecin, et le rapport final est disponible au moment de codage, code tout confirmé ou diagnostic définitif(s) documentés dans l’interprétation."

Une patiente subit une chirurgie ambulatoire pour enlever une masse mammaire droite. Le diagnostic pré et postopératoire est rapporté comme "masse du sein." Le diagnostic pathologique est le fibroadénome. Comment le professionnel du codage ambulatoire à l’hôpital devrait-il le signaler? Les conseils précédents de la clinique de codage nous ont empêchés d’attribuer des codes sur la base des résultats de laboratoire. Le même conseil s’applique-t-il aux rapports pathologiques pour l’établissement?

UNE médecin traitant envoie un échantillon d’urine au laboratoire de cytologie pour analyse avec un diagnostic de "hématurie" (code R31.9). Cependant, le rapport de cytologie, authentifié par le pathologiste, a révélé un cancer de la vessie. Bien que le médecin traitant code attribué R31.9, Hématurie, sans précision, code C67.9, laboratoire, néoplasie maligne de la vessie, sans précision. À des fins de rapport, quelle est l’attribution de code appropriée pour le laboratoire et le médecin traitant?

Un patient se présente au cabinet du médecin avec des plaintes de fréquence urinaire et de brûlure. Le médecin a prescrit une analyse d’urine et les résultats ont été positifs pour les bactéries et l’augmentation des globules blancs (WBC) dans l’urine. Sur la base de ces résultats, une culture d’urine a été commandée, qui a montré des niveaux élevés de bactéries compatibles avec une infection des voies urinaires. Le laboratoire doit-il signaler l’infection des voies urinaires ou le laboratoire doit-il signaler les signes et les symptômes lors de la soumission de la demande?