Métastases du cuir chevelu et intracrâniennes à partir d’adénocarcinome pléomorphe de la glande parotide Srivastava A K, Jagetia A, Tatke M, Khurana N Neurol Inde

Comment citer cette URL: Srivastava A K, Jagetia A, Tatke M, Khurana N. Métastases du cuir chevelu et intracrâniennes de adénocarcinome pléomorphe de la glande parotide. Neurol India [série en ligne] 2007 [cité 2018 12 août]; 55: 433-4. Disponible à l’adresse: http://www.neurologyindia.com/text.asp?2007/55/4/433/33305

L’adénocarcinome de la glande salivaire est une tumeur agressive qui a tendance à métastaser localement ou par voie lymphatique. La métastase intracrânienne par voie hématogène à partir de la tumeur maligne des glandes salivaires est rare et la plupart des cas signalés proviennent du carcinome adénocystique de la glande parotide. [1] Nous rapportons un cas de cuir chevelu et cérébrale supratentorielle métastase de l’adénocarcinome pléomorphe de la glande parotide, qui n’a jamais été rapporté dans la littérature anglaise.

Un homme de 30 ans s’est présenté avec un cuir chevelu gonflant indolore dans la ligne médiane du sommet pendant deux mois, augmentant progressivement la faiblesse de la moitié droite du corps, les maux de tête et les vomissements pendant un mois. Il était opéré d’un adénocarcinome pléomorphe de gauche glande parotide. La parotidectomie avec dissection cervicale de type 2 et élimination du nerf facial gauche a été effectuée il y a deux mois, suivie d’une radiothérapie. L’examen neurologique a révélé un œdème papillaire, une paralysie du nerf facial et une hémiparésie spastique du côté droit avec des fonctions mentales supérieures. Il y avait un gonflement immobile ferme et non sensible dans le cuir chevelu d’environ 1,5×1,5 cm dans la ligne médiane.

L’IRM cérébrale a révélé une lésion hétéro-intense dans la région médio-parasagittale, augmentant fortement par contraste avec la queue durale, l’œdème périlésionnel et l’effet de masse. Il y avait une masse supplémentaire, d’environ 1,2 x 1,2 cm, qui augmentait également le contraste du gadolinium, provenant du cuir chevelu juste au-dessus de la lésion intracrânienne sans aucune continuité avec l’os sous-jacent ou le cerveau [Figure 1]. Un autre examen hématologique et biochimique était normal.

La craniotomie pariétale gauche et l’excision totale de la tumeur intracrânienne et l’excision de la masse du cuir chevelu ont été effectuées. Le cuir chevelu et les tumeurs intracrâniennes étaient très vasculaires. La tumeur intracrânienne n’a pas de continuité avec le cuir chevelu lésion. Intracrânienne la tumeur était extra-axiale, attachée à falx, grisâtre, ferme avec un plan de clivage bien défini. La tête de tomodensitométrie postopératoire n’a révélé aucune tumeur résiduelle. L’examen histopathologique du cuir chevelu et de la masse intracrânienne était compatible avec les métastases de l’adénome pléomorphe malin. Le patient a été perdu dans le suivi.

L’adénocarcinome de la glande salivaire est une tumeur très agressive qui se métastase dans les poumons, les os, le foie, la choroïde et le cerveau. [1], [2] L’implication du cerveau et du cuir chevelu est rare et seuls 11 cas de métastases intracrâniennes du carcinome parotidien ont été rapportés dans la littérature. Cependant, tous étaient secondaires au carcinome adénoïde kystique de la glande salivaire. [3] Aucun cas n’a été signalé dans la littérature, avec métastases du cuir chevelu et intracrâniennes simultanées consécutives à un adénocarcinome pléomorphe de la glande parotide avec épargne de calvaires sus-jacents.

Les lésions carcinomateuses de la tête et du cou peuvent prolonger intracrâniennes par destruction directe de la base du crâne, extension le long des nerfs crâniens et des branches de l’artère carotide interne. Outre ces voies, la propagation hématogène peut se produire dans le crâne à travers l’artère carotide externe, cependant, est rare. Les tumeurs signalées à métastaser au crâne à travers les branches de l’extérieur artère carotide proviennent du foie, du pancréas, de la thyroïde, de la parotide et de l’utérus, etc. [4], [5] Ces tumeurs sont hautement vasculaires et présentent un rougissement de la tumeur par angiographie. Ces tumeurs peuvent être embolisées en préopératoire pour réduire l’apport sanguin; Cependant, le résultat d’un cancer de la tête et du cou avec métastases à distance est médiocre avec une survie médiane de quatre à sept mois. [6] Il s’agit d’un cas unique car les deux secondaires provenaient du même site sans impliquer l’os, même lorsque toutes ces structures avaient un apport vasculaire commun par l’artère carotide externe, probablement en raison de la présentation précoce des symptômes neurologiques.